Aller au contenu principal

Le broyage

Le broyage

Pourquoi utiliser un broyeur ?

  • pour diminuer les trajets à la déchetterie
  • pour réduire le volume des déchets végétaux
  • pour fabriquer son propre broyât
  • pour respecter la loi (arrêté préfectoral) en ne brulant pas les déchets

 

Tulle agglo propose la mise à disposition gratuite de broyeurs à végétaux pour les habitants du territoire  

Le broyage consiste à réduire sous forme de copeaux les déchets verts issus de la taille et de l’élagage.

Ces copeaux sont utilisables ensuite pour le compostage et le paillage. Le broyage permet une réduction de 6 fois le volume de départ.

 

Pour une petite quantité de branchages de faible section (diamètre inférieur à 1 cm), il est souvent plus rapide de les broyer avec une tondeuse. Il faut étaler les branchages sur la pelouse (les feuilles également), passer lentement sur celles-ci avec la tondeuse et récupérer le broyât dans le panier.

 

Pour  une grande quantité de branchages de forte section (diamètre supérieur à 1 cm), il est judicieux d’utiliser un matériel adapté. Pour rappel, le Service Collecte de Déchets prête gratuitement des broyeurs.

 

 

Le paillage

 

Le paillage est une technique qui consiste à recouvrir le sol d’une couche de matériaux appelée paillis pour le nourrir et le protéger.

 

Les avantages du paillage :

  • le sol reste humide
  • le sol et les racines sont protégés du froid
  • les mauvaises herbes ne prolifèrent pas
  • les insectes utiles sont abrités
  • le sol s’enrichit grâce à la décomposition de la matière organique
  • la température du sol reste constante.

 

Les copeaux de bois, le broyat ; l’écorce de pin et le gazon sont autant de matériaux que l'on peut utiliser.

 

 

Le compostage

 

Le compostage permet de transformer les déchets de jardin et de cuisine en une ressource naturelle comparable au terreau. Le broyat de végétaux est un apport essentiel au compost.

 

En ajoutant du broyât au compost, on apporte des éléments carbonés, secs et structurants qui faciliteront le compostage des déchets de cuisine.

Il faut alterner les matériaux carbonés et secs (fleurs fanées, feuilles mortes, broyat,…) et les matériaux azotés et humides (déchets de cuisines, tontes,…).

 

Pour rappel, Tulle agglo met à disposition des composteurs et lombricomposteurs

 

 

 

En vidéo