Aller au contenu principal

Budget

Tulle Ville
Budget : Maîtrise et attractivité

La Ville accroît sa capacité d’investissements en 2021
 
Le vote du budget aura lieu le 13 avril en Conseil municipal. Les grandes lignes directrices ont été abordées lors du Débat d’Orientations Budgétaires le 2 mars dernier, comme l’explique Pascal Cavitte, conseiller municipal délégué au pôle ressources :

Pourquoi le Débat d’Orientations Budgétaires est-il un outil de concertation interne important ?

 

Ce temps de débat permet une explication avant le vote du budget. Il permet d’impliquer tous les élus dans les projets à venir et d’être transparent dans la gestion budgétaire de la collectivité. Nous avons travaillé en commission ressources sur chaque point afin de soumettre des éléments précis lors du vote du budget. Certaines décisions ne sont pas arrêtées et seront soumises aux choix des élus.

 

Il s’agit véritablement du premier budget de la mandature et il a été construit dans un contexte particulier. Grâce à la gestion rigoureuse du précédent mandat, la Ville s’est fortement désendettée . Cela permet de débuter avec une capacité d’autofinancement nette égale au double de son niveau de 2014, soit 1 million euros. L’objectif, cette année, est d’assurer la continuité de l’action municipale, de poursuivre les opérations d’investissement, de mettre en œuvre les premières orientations politiques du mandat et d’absorber progressivement les impacts de la crise sanitaire.  
 

 

 

Cette crise ne pèsera-t-elle pas sur les impôts ?

 

Non, il n’y aura pas d’augmentation des impôts car la Ville a pu absorber les dépenses liées au Covid grâce à une situation financière saine et des charges de fonctionnement contenues. Le surcoût lié à la situation sanitaire s’élève à 800 000€ dont environ 320 000€ de pertes de recettes. Il y aura un impact sur notre budget de fonctionnement mais pas sur l’investissement. En 2020, la part d’investissement par habitant s’élevait à 210€ ; en 2021, nous serons à 320€. Au total, 10 millions d’euros seront inscrits au budget cette année pour mener à bien l’ensemble des projets, malgré un contexte général de baisse de dotations de l’Etat et la suppression de la taxe d’habitation (compensée par l’Etat). En 2020, sur les 9 millions prévus, 6 millions ont été réalisés, crise sanitaire oblige.
 

 

Quels sont les grands investissements pour 2021 ?

 

Nous poursuivons ce qui a été acté lors du précédent mandat, notamment les travaux pour la création de la future Cité de l’accordéon et des patrimoines (3,4 millions €) et la modernisation du stade de Pounot (1 million €). Des travaux de rénovation des bâtiments municipaux sont également prévus (495 000€), ainsi que la réhabilitation du parking Péri (1,1 million €). Un programme de rénovation thermique sera engagé dans les écoles (165 000€) et le dispositif Cœur de Ville bénéficiera d’une enveloppe de 141 000€ pour le lancement de nouvelles études.

 

Un plan pluriannuel d’investissements sera soumis aux élus afin d’établir un programme d’actions pour les cinq prochaines années. Parmi les hypothèses : la restructuration du stationnement dans le haut du Trech et près de l’hôpital, la rénovation du Conservatoire de musique et de danse ou encore la question des mobilités. Cette dynamique de projets est indispensable car elle permet à tous les acteurs de se projeter et de s’impliquer.